D’où vient le Burpee ?

Aujourd’hui, tout le monde connait le Burpee. Qui n’a pas fait un Burpee, des Burpees ou un circuit comprenant des séries de Burpees ?

Le Burpee est l’exercice que nous aimons détester. Très utilisé dans l’entrainement Crossfit et en tant que pénalité de retard, il est aussi une punition de 30 Burpees si vous ne passez pas un obstacle de la Spartan Race.

Cependant, nous ne pouvons pas passer à côté de ses effets cardio-vasculaires. Le Burpee améliore l’endurance cardio-vasculaire, la force, l’agilité et la coordination. C’est un exercice complet.

Ceci est la raison pour laquelle les forces armées, les camps d’entrainements de fitness, les praticiens du Crossfit, les entraineurs personnels l’incorporent dans leur séance d’entrainement.

Mais alors qui a inventé le Burpee ?

Son origine vient d’un physiologiste du nom de Royal Huddleston Burpee. Il a inventé la version à quatre étapes de cet exercice en 1930 pour évaluer l’aptitude des personnes non-actives : le Burpee test. C’est seulement plus tard que le Burpee évolue vers une version à six étapes.

Au départ, il s’agit d’un squat thrust.

1- A partir de la position debout, les bras sur les côtés, descendre en squat dans une position accroupie, les mains posées à plat, les bras à l’intérieur des genoux.

2- Jeter les pieds en arrière en position de planche.

3- Sauter pour revenir en position accroupie.

4- Revenir debout.

L’évaluation Burpee

1- Mesurer le fréquence cardiaque au repos en position couchée;
2- Mesurer la fréquence cardiaque au repos en position debout;
3- Effectuer quatre Burpees aussi vite que possible, enregistrer le temps;
4- Mesurer la fréquence cardiaque immédiatement après avoir effectué les quatre Burpees;
5- Mesurer la fréquence cardiaque toutes les 15 secondes jusqu’à ce que la fréquence cardiaque soit revenue à la normale (enregistrement du temps qu’il faut pour revenir à la normale).

En 1944, le Burpee devient un exercice utilisé par l’armée américaine dans ses nouveaux programmes de recrutement.

L’armée américaine a suggéré qu’un bon soldat devait en terminer 40 ou 50 dans un rythme facile, sans faire de pause pour se reposer.

Dans un délai de 20 secondes:

8 ou moins était considéré comme faible;
9-10 était passable;
11-12 était bon;
et 13 ou plus était excellent.

Et vous, quel est votre score ?

Laissez nous votre chiffre !

Source :
Huffingtonpost.com
BootcampMilitaryFitnessInstitute

By |2016-12-06T09:56:45+01:00mercredi 1 juillet 2015 |Entrainement|1 Comment

About the Author:

One Comment

  1. Valérie HAEGEL 3 juillet 2015 at 21 h 52 min - Reply

    14, mais sans préjuger de la qualité de la technique !

Leave A Comment